jeweller of the week : Sylvia Burgoa


Comment en es-tu venue à faire des bijoux ?
Je viens du Mexique, de la ville de Oaxaca, terre de grande cultures, préhispanique, coloniale et en même temps contemporaine.
Deux personnes de ma famille étaient des orfèvres, l’atelier était une des pièces principales de la maison où j’ai grandi.
<< Le cahier de dessin et de créations de mon oncle, l’or qui fondait, les éclats des pierres précieuses, les outils qu’il fabriquait lui-même, les bijoux terminés >> tant d’images qui sont restées à toujours, gravées dans ma mémoire et qui sont encore aujourd’hui une de mes grandes passions et sources d’inspiration.
La bijouterie était un métier d’hommes à cette époque, je me suis donc vouée vers les beaux arts, avec la spécialité de restauration d’art. Je suis devenue Artiste Peintre, métier que j’exerce depuis plus de 25 ans.
Paris m’a offert une vaste gamme culturelle où le bijou joue un rôle prépondérant dans tous les musées de toutes les cultures. J’ai décidé de revenir à mes sources et combiner mon travail artistique avec la création de bijoux.

– Pourquoi l’Afedap ?
J’ai parcouru de nombreuses écoles, et c’est à travers une journée de portes ouvertes à L’Afedap, où j’ai trouvé mon bonheur. J’ai été marquée par l’énorme quantité de travaux des élèves, d’une beauté et création exceptionnelle. L’ambiance que l’on apercevait était vraiment accueillante. J’ai été reçue par des élèves très enthousiastes et fiers de me montrer leurs créations, ce qui m’a permis de corroborer la qualité et la discipline des professeurs, ce qui m’a définitivement convaincue.

– Qu’as tu découvert pendant ta formation ?
Une première année basique pour se familiariser avec l’outillage et les procédures et surtout le support des professeurs pour m’aider à trouver la meilleure technique adaptée à mes besoins.
Le deuxième année, fût vraiment très importante en ayant accès à d’autres matériaux.
Lors de la réalisation de divers sujets libres ou désignés, nous avons été menés par les professeurs, tous très impliqués et professionnels, qui nous ont orienté non seulement à la réalisation matérielle, mais à laisser notre empreinte personnelle sur chaque création.
Patricia Lemaire a sans doute beaucoup contribué à m’aider à découvrir mon univers, un univers ludique et figuratif, imprégné de ma culture mexicaine.

– Quel bijou portes tu ?
J’ai une prédilection spéciale pour les colliers, mais je porte aussi bagues et autres bijoux, je porte les bijoux que je fabrique, c’est une autre façon de m’exprimer. C’est aussi une porte ouverte à la sensibilité du spectateur.

– Et aujourd’hui que fais tu ?
Actuellement je combine mon travail de plasticien et créatrice, tout en continuant d’approfondir mes recherches pour la réalisation de mes pièces, je visite musées, salons, brocantes d’antiquités, mais aussi je dédie beaucoup de temps aux ateliers d’enfants.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :